Ces dernières années, la concurrence entre les grandes sociétés est tellement rude qu’innover continuellement devient une nécessité. Ici, il ne s’agit même plus de trouver les produits qui marchent, mais toute forme d’innovation est bonne à prendre pour évincer la concurrence. Si l’entrepreneuriat englobe l’ensemble du processus de découverte et d’exploitation d’innovation, il ne profite cependant pas aux entreprises, loin de là ! Il a alors fallu trouver le moyen de faire profiter les entreprises du génie de certains de leurs salariés. C’est là qu’entre en jeu l’intrapreneur. Curieux d’en découvrir plus sur le sujet ? Découvrez la suite, et tout ce qu’il y a à savoir sur le métier d’intrapreneur. 

Intrapreneuriat : un concept qui séduit

Le concept de l’entrepreneuriat voit le jour en 1976 aux États-Unis. L’idée est née d’un fort besoin en entrepreneur interne au sein des entreprises, car les meilleurs éléments ont tendance à vouloir voler de leurs propres ailes au bout d’un moment. En effet, entreprendre et devenir entrepreneur est une des perspectives les plus affectionnées par les salariés en quête d’épanouissement professionnel. Mais pourquoi tant d’intérêt ? Pourquoi ce concept révolutionne depuis quelques années déjà les plus grandes firmes mondiales ? Nous allons y répondre, mais avant tout, commençons par le commencement ! 

Une définition s’impose

Depuis sa création dans les années 70, plusieurs définitions ont été apportées à l’intrapreneuriat. Avant de vous donner la nôtre, voyons ensemble, comment ce mot a été défini et redéfini au fil des années. 

  • En 1997, Carrier a défini l’intrapreneuriat comme « La mise en œuvre d’une innovation par un employé, un groupe d’employés ou tout individu travaillant sous le contrôle de l’entreprise. » 

  • En 2003, Bostjan Antoncic and Robert D. Hisric dans leur livre « Clarifying the intrapreneurship concept », les deux experts définissent l’intrapreneuriat comme : « un processus qui se produit à l’intérieur d’une firme existante, indépendamment de sa taille, et qui ne mène pas seulement à de nouvelles entreprises, mais aussi à d’autres activités et orientations novatrices, telles que le développement de nouveaux produits, services, technologies, techniques administratives, stratégies et postures compétitives. »

  • En 2005, Thierry Picq - Directeur académique d'EMLYON Business School et Professeur de management et ressources humaines a aussi apporté sa propre définition : « L’intrapreneuriat désigne une capacité collective et organisationnelle pour encourager et accompagner la prise d’initiatives, à tous niveaux dans une entreprise. »

  • En avril 2008, Advencia propose aussi sa définition « L’intrapreneur est le membre d’une grande entreprise qui, en accord avec elle et tout en restant salarié de son entreprise, possède un projet viable intéressant l’entreprise et qu’il peut réaliser en son sein. Il est celui qui transforme une idée en activité rentable au sein d’une organisation. »

Comme vous l’aurez remarqué, les points essentiels qui reviennent quand on parle d’intrapreneuriat sont donc les innovations qu’un salarié met à profit pour l’entreprise, l’organisation de l’entreprise pour promouvoir, encourager et accompagner ces initiatives, et la réalisation de ces idées créatives et innovantes par la même entreprise. Nous pouvons donc définir simplement l’intrapreneur comme l’esprit créatif qui trouve les grandes idées pour développer l’entreprise pour laquelle il travaille. Ce qui fait de l’intrapreneuriat, le secret de la croissance continuelle des grandes sociétés actuelles. 

Pourquoi devenir intrapreneur et non entrepreneur ?

L’entrepreneuriat est un concept qui n’est plus à présenter au grand public. Entreprendre intéresse fortement tant les jeunes diplômés que les salariés au sein des sociétés. En effet, qui ne voudrait pas devenir son propre patron, gagner un meilleur salaire, et travailler selon ses propres conditions ? Cependant, tout n’est pas si rose dans le domaine de l’entrepreneuriat. La concurrence est également très forte, et parfois, même les projets les plus innovants échouent. Alors, pourquoi risquer de perdre un boulot stable et honnête pour cela ? C’est là alors tout l’intérêt de l’intrapreneuriat. L’intrapreneur est le compromis parfait entre les deux mondes. Il permet à un salarié de le rester, tout en exploitant son potentiel à créer, et produire de nouvelles choses. 

Le profil d’un intrapreneur 

Il faut tout d’abord savoir que tout le monde n’est pas intrapreneur. Pour être intrapreneur, il va falloir faire preuve de rigueur, de créativité, mais aussi de grandes capacités managériales. L’intrapreneur peut donc être considéré comme un mélange du profil de manager et d’entrepreneur. 

En effet, l’intrapreneur va devoir prouver ses qualités en :

  • Entrepreneuriat : en arrêtant de travailler pour l’entreprise, mais avec l’entreprise. De cette manière, il sera dans un meilleur état d’esprit pour prendre les bonnes initiatives, avoir le goût du risque, mais aussi être plus autonome dans son travail. 

  • Management : la réalisation de son projet va être confiée en totalité à l’intrapreneur. Il va donc devoir prouver ses capacités en management d’équipe, mais aussi en management de projet. La gestion et l’organisation du temps, du budget, mais aussi de toutes les ressources techniques, et humaines doivent aussi être maitrisées par l’intrapreneur. 

Un intrapreneur va donc tout simplement contribuer à :

  • Faire évoluer l’entreprise,

  • Développer de nouveaux produits, idées ou activités pour le développement de l’entreprise,

  • Améliorer le processus et l’organisation interne de l’entreprise,

  • Viser toujours plus haut. 

En gros, un intrapreneur doit donc être proactif, autonome, réactif, visionnaire et pragmatique. En plus de cela, il devra faire preuve de discernement, d’indépendance, de respect des règles, et surtout rester informé de toutes les nouveautés qui concernent votre domaine. 

Les avantages de l’intrapreneuriat pour le salarié

Le métier d’intrapreneur permet à tout salarié de :

  • Exploiter ses idées comme un vrai entrepreneur en interne,

  • Garder un rythme de travail stable (surtout au niveau horaire),

  • Entreprendre sans risque ni financier ni sur les impacts que ça aura sur votre carrière,

  • Développer continuellement ces habiletés. Cela implique de ne jamais se reposer sur ces acquis, mais toujours apprendre,

  • Prouver son savoir-faire tant dans le domaine managérial qu’entrepreneurial,

  • Viser une augmentation salariale ou une promotion ou avancement,

  • Découvrir ses vraies capacités et aller au-delà de ses limites, car vous allez devoir vous surpasser à tout moment. 

  • Trouver un épanouissement au travail grâce à la reconnaissance de vos employeurs, et à l’aboutissement de votre dur labeur. 

Les inconvénients de l’intrapreneuriat pour le salarié 

Nous n’allons pas vous vendre du rêve pour que vous soyez déçu à la fin. De ce fait, il est quand même nécessaire de mentionner que l’intrapreneur rencontre aussi certaines contraintes :

  • Vous n’allez pas être le vrai détenteur de l’affaire que vous développez au sein de l’entreprise. Même si l’idée vient de vous, même si la réalisation dépend de vous, même si vous allez gagner plus d’argent, les vrais bénéficiaires restent toujours les propriétaires de l’entreprise. 

  • Vous n’allez pas être tout à fait autonome. En effet, l’autonomie implique une totale liberté pour prendre chacune des décisions pour mener à bien votre projet. Toutefois, en devenant intrapreneur, vous aurez quand même des comptes à rendre, et des accords à demander à vous employeurs. 

  • Vous allez devoir être très bon négociateur, et aussi savoir faire des compromis. En effet, vous allez devoir argumenter continuellement avec vos collaborateurs pour les convaincre, et les motiver à adopter la même vision que vous. Ça risque d’être épuisant à la longue. 

  • Votre poste peut être réellement convoité. Grâce à votre idée de génie, les portes vont s’ouvrir pour vous au sein de l’entreprise, vous allez être promu, gagner en responsabilités, ce qui risque de faire quelques jaloux qui vont essayer par tous les moyens de prendre votre place. La prudence est donc de mise ! Et vous allez devoir vous surpasser à tout moment sans aucun laisser-aller, car votre place est en jeu. 

Nos conseils pour devenir intrapreneur

Devenir intrapreneur ne se fait pas du jour au lendemain. De plus, un intrapreneur doit être polyvalent afin de s’adapter à n’importe quelle entreprise et les conditions de travail sur place. Les possibilités dans le domaine de l’intrapreneuriat sont multiples. Cela peut tout simplement impliquer la création d’un nouveau produit, mais aussi d’un nouveau service, la mise en place d’une nouvelle dynamique de travail, ou d’un processus de production.  L’intrapreneur devra donc être un preneur d’initiative. Il devra être motivé par le développement de l’entreprise, et non de lui-même. Un véritable esprit d’appartenance, et une grande loyauté sont donc de mise. Vous pensez avoir l’étoffe d’un intrapreneur ? Découvrez maintenant les étapes pour le devenir en gardant votre statut de salarié :

  1. Prenez du recul 

Comme dans la vie de tous les jours, prendre du recul signifie réfléchir et se remettre en question. Durant cette phase de réflexion, il vous faudra vous poser les bonnes questions. 

  • Quelles sont vos véritables compétences ?

  • À quoi aspirez-vous ? 

  • Jugez-vous être assez créatif ? 

  • Par quoi êtes-vous motivé ? La réussite ou l’argent ? 

  • L’entreprise dans laquelle vous travaillez est-elle disposée à vous accompagner dans ce long processus ? 

Une fois chaque question éclaircie, vous allez maintenant devoir réfléchir sur votre stratégie pour devenir intrapreneur. 

  1. Saisir les opportunités

Pour savoir sur quelles opportunités vous allez pouvoir sauter pour franchir le pas, il vous faudra en premier lieu saisir, et cerner toutes les attentes de votre entreprise. Cependant, quel que soit votre domaine, sachez que toutes les opportunités ne sont pas bonnes à saisir. Vous devez donc avoir assez de recul pour évaluer la situation, mais surtout les risques avant de vous lancer dans votre projet intrapreneurial. 

  1. Apprendre encore et toujours

Une des clés de réussite des plus grands Hommes de ce monde est certainement la soif d’apprendre. En effet, dans le domaine de l’intrapreneuriat, apprendre à maîtriser un maximum de compétence vous sera toujours utile. Apprendre va aussi vous amener à découvrir continuellement de nouvelles choses, ce qui peut être un excellent entraînement pour votre esprit novateur et créatif. 

  1. Savoir exprimer ses idées

Vous avez trouvé l’idée du siècle ? Il est maintenant temps de la présenter à vos employeurs. Pour cela, vous devez commencer par un argumentaire en béton. En effet, vous n’allez pas pouvoir convaincre vos supérieurs du potentiel de votre projet sans même en être convaincu vous-même. Votre idée doit véhiculer toutes les valeurs de l’entreprise, elle devra intégrer parfaitement toutes les structures déjà existantes, et vous devez être en mesure de fournir toutes les réponses et les ressources nécessaires pour mener à bien votre projet au sein de l’entreprise. De ce fait, soyez organisé, sérieux, et prouvez vos capacités. 

  1. Soyez à la hauteur

Une fois toutes les étapes précédentes effectuées, normalement, votre employeur a validé votre initiative. Maintenant, il est temps de lui prouver qu’il n’a pas eu tort de remettre sa confiance sur vous. Vos nouvelles responsabilités doivent être prises au sérieux, car vous allez enfin devenir un des maillons les plus importants dans le bon fonctionnement, mais surtout pour la réussite de l’entreprise. La prochaine étape est donc de voir si tous vos collaborateurs sont disposés à contribuer à la réussite de vos plans : 

  • Demandez toutes les ressources nécessaires à la direction,

  • Remotivez les personnes avec qui vous allez devoir travailler pour atteindre vos objectifs,

  • Prévoyez une bonne dynamique de travail pour être productif,

  • Contrôlez et évaluez continuellement l’évolution des choses,

  • Restez vous-même sans vous laisser influencer par le succès. 

Les avantages de l’intrapreneuriat pour l’entreprise 

Les nouvelles entreprises, comme les plus grandes firmes trouvent aussi leur intérêt en aidant et accompagnant les intrapreneurs dans leur organisation, car l’intrapreneuriat :

  • Va susciter et maintenir une culture d’innovation,

  • Améliorer les domaines de compétences et traiter des projets de grande envergure,

  • Améliorer le chiffre d’affaires,

  • Motiver le personnel en interne pour adopter les mêmes visions que l’entreprise,

  • Améliorer les compétences des employés et les aider à les mettre en pratique pour l’entreprise,

  • Offrir de nouvelles opportunités pour les collaborateurs les plus performants, les plus talentueux et les plus désireux de réussir,

  • Garder les meilleurs éléments au sein de votre équipe et éviter les fuites de talents vers la concurrence.