Traduire un site WordPress

On utilise internet à longueur de journée ; on fait des recherches, on lit des blogs, etc. Les pages, les blogs et leurs contenus sont réalisés généralement grâce à WordPress, malgré le fait qu’il a d’autres concurrents comme Joomla ou Drupal par exemple.

Traduire un site WordPress

WordPress

C’est un logiciel qui a vu le jour en 2003. Il est géré et distribué par l’entreprise américaine Automattic. Grâce à ce logiciel, tout le monde peut publier quelque chose sur internet. À part le fait de permettre la publication, WordPress est également un outil de gestion de contenus. Cela veut dire que ce logiciel permet de créer, d’administrer et de gérer un site.

Pourquoi traduire un site WordPress ?

Il faut savoir que WordPress n’est pas multilingue. Il est nécessaire de traduire un site WordPress pour permettre à tout le monde de lire son contenu. Par exemple, si on publie quelque chose en français, les personnes qui ne parlent pas cette langue ne pourront pas lire le contenu, d’où la nécessité de la traduction. C’est également un moyen d’optimiser le SEO, d’augmenter le taux de visite sur le site, etc.

Comment traduire un site WordPress ?

Il y a différentes façons de traduire un site WordPress, mais les plus connues sont les traductions automatiques, les traductions manuelles et WPML.

Les traductions automatiques

On parle ici de Google Translate, Google Language Translator, etc. Ils sont utilisés par les débutants, car ils sont gratuits, faciles à utiliser et ne demandent aucune gestion ou support spécifique. Par ces plugins, la personne qui visite le site peut choisir la langue grâce à un drapeau, un menu déroulant ou autre. Le problème avec ces méthodes de traduction, c’est la qualité de la traduction. Des fois, la traduction ne veut rien dire, la lecture devient énervante, le sens est parfois modifié, dévalorisant ainsi le contenu. Il existe néanmoins des traductions semi-automatiques comme Transposh par exemple qui est un plugin gratuit également, mais qui mélange la traduction automatique et la traduction manuelle. Le petit bémol, c’est que même avec Transposh, la traduction automatique n’est toujours pas fiable.

Traduction automatique pour les professionnels

Vous êtes un pro, vous voulez un outil de traduction automatique et vous connaissez la réputation de Google translate. Ne vous inquiétez pas, il existe des plugins créés spécialement pour vous comme Ajax Translator Revolution par exemple.
C’est un plugin dit « premium » qui utilise également Google translate, mais avec des traductions plus fiables. L’avantage en plus, c’est la possibilité de tout traduire automatiquement et/ou manuellement avec un large choix de langue, la compatibilité du plugin avec WooCommerce (création de boutique en ligne), WooThemes (vente de thèmes), etc. L’inconvénient, c’est qu’il est payant (25$).

La traduction manuelle

C’est une option de traduction par extensions. Ces extensions vont mettre en place diverses options sur votre page, et ces options vont permettre aux visiteurs de traduire le contenu. Parmi les traductions manuelles, on peut citer par exemple qTranslateX qui est un plugin gratuit. Il permet de passer d’une langue à une autre. Les inconvénients avec ce plugin, c’est qu’il n’est pas assez pratique, car il ne dispose pas de support suffisant pour gérer un blog.

Polylang

Pour la traduction manuelle, il y a également Polylang qui est très populaire. C’est un plugin gratuit qui doit sa popularité grâce au fait qu’il est complet. Grâce à lui, on peut traduire tous les articles, les pages, les mots-clés, les menus, etc. En plus, ce plugin ne mélange pas les commentaires. Par exemple, les commentaires postés sur la version anglaise, n’apparaîtront pas sur la version française. On peut également rajouter le plugin Lingotek à Polylang qui permettra de rajouter une traduction automatique comme Google translator. Pour les plus exigeants, une version Pro est disponible.

Polylang Pro

Disponible pour 1 à 25 sites entre 99 € et 495 €, Polylang Pro est la version améliorée de Polylang. Avec ce plugin, on peut rédiger, publier des pages, créer des catégories et des balises de publication, utiliser toutes les langues et permettre une traduction complète (contenue, balise, etc.). Les packs de langues y sont téléchargés automatiquement et misent à jour fréquemment. On peut utiliser un sous-domaine ou un domaine différent suivant la langue. La grande différence avec Polylang gratuit, c’est la traduction de slug (identifiant texte d’un contenu) dans les URL, un support premium, une prise en charge de l’API REST et une intégration avec les plugins standards comme les calendriers des événements,…

WPML

On ne peut pas parler de traduction de site WordPress sans présenter WPML. C’est l’outil que la majorité des professionnels utilise. Facile à utiliser, on peut tout traduire grâce à lui. La configuration des domaines, des sous-domaines, des sous-répertoires et autres sera un jeu d’enfant. Ce plugin est l’outil des référenceurs SEO, car il permet d’effectuer un référencement SEO pour n’importe quelle langue une fois associé à WordPress SEO by Yoast par exemple. La plupart des thèmes WordPress sont pris en charge comme Elegant Themes, Themeforest, … En plus, WPLM permet d’avoir un accès direct à un réseau de traducteurs qui est très utile pour ceux qui n’ont pas la capacité ou la possibilité de traduire eux-mêmes leurs contenus. Le prix proposé sur ce réseau est abordable, car ne coûte que 0.09$ par mot. Ce plugin propose trois options à savoir l’option Blog qui coûte 29$ valable pour un site, l’option CMS qui coûte 75$ valable pour 3 sites et l’option pour les entreprises (sites illimités) qui coûte 159$ par an. L’option CMS permet de traduit en plus les légendes et descriptions sur les images ainsi que les petits détails des thèmes utilisés.