Comment améliorer son taux de conversion?

Le taux de conversion correspond au pourcentage de personnes qui réalise une action ciblée. Par exemple, c’est le pourcentage de personnes qui vont effectuer un achat sur votre site par rapport au nombre de visiteurs. Le but de tout éditeur de site qui propose des produits ou des services à acheter est donc d’augmenter son taux de conversion.

Pour vous aider à augmenter le pourcentage de vente sur votre site, voici mes 12 conseils :

1 – Augmenter le trafic

Instinctivement, on va se dire que le meilleur moyen d’augmenter son taux de conversion est d’attirer plus de monde sur son site. Or plus de trafic ne signifie pas automatiquement plus de ventes. Pour que ces visiteurs supplémentaires dépensent de l’argent sur votre site, il faut que celui-ci favorise le passage à l’acte et attire des personnes intéressées par ce que vous vendez.

Néanmoins, le trafic reste important. Un site sans visiteur ne fera pas de ventes. Il est donc important de travailler le référencement et l’optimisation on-site d’un site.

2 – Accélérer la vitesse du site

Des études ont démontré que plus un internaute attendait sur un site, plus le risque qu’il n’achète rien ou abandonne sa commande avant la fin est grand. La majorité des personnes qui font des achats sur internet sont motivées par un gain de temps. Elles ne veulent pas perdre de temps. C’est pourquoi il faut que les pages de votre site s’affichent rapidement. De plus la vitesse de chargement d’un site influence sur le référencement de ce dernier par les moteurs de recherche.

3 – Optimiser les tunnels de vente

C’est la suite logique de mon conseil précédent. Les internautes ne veulent pas perdre de temps lorsqu’ils achètent sur internet. Les tunnels de vente doivent donc être conçus pour rendre leur achat rapide en toute sécurité. Beaucoup de boutiques en ligne demandent plusieurs fois la même info lors du processus d’achat, ce qui provoque généralement l’abandon du panier.

Il est important que le passage de la landing page à la validation du paiement prenne le moins de temps possible et soit le plus simple possible pour l’utilisateur. Ne lui demandez que les informations nécessaires au traitement de sa commande, à son paiement et à sa livraison.

4 – Travailler sur le design et l’ergonomie du site

Améliorer son taux de conversion nécessite parfois de revoir le design du site. S’il est trop daté, les internautes penseront que l’entreprise n’a pas évolué et n’est pas tendance. Il faut que l’interface graphique du site corresponde à la clientèle cible, qu’elle les interpellent afin qu’elles puissent s’identifier en l’une de ses images.

5 – Attirer le bon public

Prenez le temps de réaliser le portrait robot de vos acheteurs et vérifiez que votre site s’adresse bien à cette catégorie de personnes. Cette étape est indispensable pour avoir un bon taux de conversion. Grâce au temps pris à définir et comprendre les attentes de votre public cible, vous êtes en mesure d’adapter votre discours à leurs besoins et de trouver les arguments qui les convaincront d’acheter.

6 – Inclure les frais de livraison dans le prix d’achat

De nombreux internautes abandonnent une commande internet à cause des frais de livraison trop élevés. Un conseil : optez pour les frais de port gratuits et répercutez le montant de la livraison dans les prix d’achat. La mention « frais de port gratuits ou offerts » fait toujours et permet souvent de finaliser une vente.

7 – Relancer les abandons de panier

Un internaute a sélectionné un ou plusieurs produits sur votre site. Il commence le processus d’achat et, pour une raison inconnue, s’arrête au cours de l’une des étapes et quitte le site. Ne l’abandonnez pas vous aussi!

Paramétrez votre auto-répondeur pour programmer l’envoi d’une série d’email suite à un abandon de panier. Proposez une réduction ou un avantage. Mettez en avant un produit complémentaire.

Mais surtout interrogez-vous sur votre processus de vente si les abandons de panier sont trop nombreux. Cela est souvent le signe d’un tunnel de vente trop compliqué ou trop long. Réduisez au maximum les étapes. Ne demandez que les informations nécessaires au traitement de la commande. Je le rappelle : les personnes qui achètent sur internet veulent gagner du temps et pas en perdre!

8 – Rendre le panier toujours accessible

Une autre astuce : dès que vous avez des produits en vente sur votre site, affichez une icone ou un bouton panier sur votre site. Il faut qu’il soit visible. Il est généralement situé en haut à droite. Le fait qu’il soit accessible permet aux internautes de pouvoir valider à tout moment leur achat sans avoir à chercher le lien vers l’étape de validation.

9 – Proposer des facilités de paiement

Si les produits que vous proposez sont assez onéreux et dépassent par exemple 100 €, n’hésitez pas à proposer des facilités de paiement. Mettez-vous à la place d’un internaute : la possibilité de dépenser 150 € en une seule fois ou 50€ en 3 fois sans frais peut débloquer une situation de vente.

10 – Faire des CTA incitatifs

Un CTA (call-to-action) doit donner envie à l’internaute d’acheter votre produit, de faire une commande sur votre site. Travaillez le design de vos boutons et le contenu de vos encarts d’appels à action. Soyez percutant tout en étant concis. Trouvez le bon argument pour convaincre un potentiel acheteur encore hésitant et ainsi réaliser des ventes.

11 – A/B Testing

Si dès la première mise en ligne de votre site, vous réussissez à trouvez le bon design, les bons CTA, les bons formulaires (etc.) et que votre taux de conversion est excellent, je vous félicite. Mais malheureusement, vous allez peu nombreux (mais vraiment peu) dans ce cas. Que faire alors? Tester et comparer! Tester certaines solutions puis d’autres. Examinez comment réagit votre site, les internautes. Analysez les comportements. Vous aurez ainsi toutes les informations pour choisir les meilleurs outils, les meilleurs éléments pour votre site.

12 – Penser à tous les supports

L’utilisation d’internet a changé : beaucoup d’internautes ne surfent plus depuis leur PC ou leur ordinateur portable. Les tablettes et les smartphones prennent une place de plus en plus important. Votre site doit donc être responsive pour permettre à ces personnes d’acheter vos produits. En effet, rien n’est plus rébarbatif de consulter sur son téléphone un site qui n’est pas optimisé pour ce support. De plus, le caractère « mobile friendly » d’un site est pris en compte par les moteurs de recherche pour le référencer.

Et pourquoi ne pas pousser encore plus loin et créer une application mobile dédiée? Cette solution est à envisager lorsque vous vendez un certain nombre de produits.