Importance du premier email marketing

Une campagne d’emailing marketing est un outil très efficace pour vendre un produit. Mais comme je l’ai dit à plusieurs reprises sur ce site, pour qu’elle apporte les résultats escomptés, elle ne doit pas être improvisée. Le lancement d’une telle opération s’anticipe et nécessite un certain travail en amont.

Chaque étape est cruciale pour la réussite de votre campagne d’emailing : de la collecte des adresses mail à la création de la landing page en passant par la segmentation de votre base de données de contact et à la rédaction des emails.

Parmi toutes ces étapes, je vais détailler ici l’envoi du premier email marketing, le tout premier message que votre prospect va recevoir de votre part dans le cadre de votre campagne marketing. C’est de lui dont dépend la suite de la relation qui va s’instaurer entre vous et votre client potentiel. Ce dernier va-t-il le recevoir dans sa boite de réception ou ira-t-il directement dans les spams ? Va-t-il l’ouvrir ou le supprimer sans chercher à en connaître le contenu ? Le lira-t-il en entier ou se contentera-t-il de le survoler ? Cliquera-t-il sur le call-to-action(CTA) afin de se rendre sur la landing page de votre site ? Se laissera-t-il séduire par votre produit ou votre offre ? Autant de questions qui restent en suspens au moment de l’envoi du premier mail.

Avant d’entrer dans les détails concernant ce fameux premier email marketing, je tiens à rappeler un point fondamental : On oublie l’envoi manuel des emails et on investit dans un logiciel auto-répondeur ! Vous réduirez les risques de vous retrouver directement dans les spams et surtout vous gagnerez du temps en automatisant l’envoi des emails.

L’objet du premier email marketing

La première chose que va voir votre destinataire est l’objet de l’email. Il doit donc attirer son attention et lui donner envie d’ouvrir le mail.

Quelques erreurs que l’on voit encore trop souvent :

  • On n’écrit pas un objet tout en majuscules. A la rigueur, on peut mettre un mot en majuscules mais il faut vraiment que cela soit justifié.
  • On évite les mots comme « incroyable », « inimaginable » etc… L’alarme à spams risque de se déclencher dans la tête de votre prospect !
  • On ne rédige pas un titre très long : il doit pouvoir s’afficher en entier sur la boite de réception de votre destinataire. Les détails sont écrits dans le message, pas dans l’objet du mail !

On considère qu’un bon objet pour un email marketing ne doit pas être trop long (une dizaine de mots maximum) et doit cibler un besoin du destinataire. Il est possible, par exemple, de poser une question qui s’adresse directement à lui en objet comme « Voulez-vous augmenter votre visibilité sur internet ? », « Voulez-vous tester notre nouveau logiciel de comptabilité ? ». Une autre solution est d’aller directement au but : « Un mois d’essai offert pour notre nouveau logiciel de comptabilité », « -10% sur tout le site », « 5 conseils pour être visible sur internet ».

Mais il faut ABSOLUMENT que l’objet de votre email marketing soit en adéquation avec le contenu sinon vous perdrez votre contact.

Ne pas négliger l’expéditeur

Avant d’ouvrir un email, les internautes regardent l’objet mais aussi l’expéditeur. Il faut donc penser au nom qui apparaîtra. On évitera le fameux Contact et on préférera personnaliser l’identité de l’expéditeur. L’internaute fera plus confiance à « Paul de la société Lambda » ou « Paul Martin – Société Lambda » qu’à « Contact » ou même « Société Lambda ».

Tout comme pour l’objet, on évite de mettre trop de majuscules. Une en début de nom suffit. Un nom entièrement en majuscules risque d’être perçu comme agressif par l’internaute et comme spam par les filtres anti-spam.

Les critères d’un bon contenu d’un email marketing

On peut maintenant s’attaquer au contenu de votre premier email marketing.

Un contenu en rapport avec l’objet

Comme je l’ai déjà écrit plus haut, veillez à ce que le contenu de l’email réponde à son objet. Quand vous feuilletez un magazine et que vous vous arrêtez pour lire un article, c’est parce que le titre vous a interpellé ou intéressé. Vous vous attendez donc à lire un article en rapport avec son titre. C’est la même chose pour un email. Si vous l’ouvrez, c’est que vous voulez en apprendre plus sur ce qu’a laissé entendre l’objet : la possibilité de tester un nouveau logiciel, bénéficier d’une réduction sur votre site, apprendre des astuces pour être plus visible sur internet.

Un message personnalisé

Les internautes sont de plus en plus exigeants. Ils veulent être reconnus. Ils sont sensibles à des petits détails comme leur prénom qui apparaît dans le message par exemple ou une référence à leur ville de résidence. La personnalisation de la relation que vous entretenez avec vos clients est capitale pour les fidéliser. Pour vos prochains mails, vous pourrez rappeler une commande précédente par exemple. Ils doivent se sentir reconnus et concernés par votre message.

Story telling ou contenu bref ?

Le contenu du premier email d’une campagne d’emailing marketing est primordial comme nous l’avons dit plus haut pour la suite de la relation que vous allez entretenir avec l’internaute. Il y a plusieurs approches qui se disputent les faveurs des webmarketeurs :

  • Le story telling : vous racontez votre histoire ou une histoire dans le mail. Vous détaillez votre parcours ou les bienfaits d’un produit etc. Pour moi, l’inconvénient de ce type de message est qu’il peut rapidement devenir trop long et lasser votre interlocuteur. Si vous optez pour ce type d’approche, restez raisonnable dans la longueur de votre message.
  • Un contenu plus court, voire même une simple image avec quelques lignes et un CTA : le but est de faire venir rapidement l’internaute sur votre site.

Quelle approche choisir ? Celle qui correspond le mieux à votre produit. Si c’est vous le produit, ou plutôt votre expérience et si vous cherchez à vendre des guides pour conseiller les personnes qui voudraient suivre vos traces, le story telling est pertinent. Mais veillez toutefois à ne pas être trop long dans votre message. Par contre, si vous cherchez à vendre un produit rapidement sans miser sur votre parcours et votre personnalité, la deuxième approche est la meilleure. Enfin, il est également possible de faire un mix entre les deux.

Cela dépend aussi de la campagne d’emailing : s’il s’agit de la campagne d’envoi suite à l’inscription sur votre site, votre premier email sera un texte qui mixera remerciements, présentation et envoi d’un bon de réduction ou d’un bonus gratuit (lien vers une vidéo, un podcast). Par contre, s’il s’agit d’une campagne qui se lance après un achat sur votre site, le premier email pourra être plus commercial et promouvoir directement un autre produit.

Un autre conseil : soignez le visuel de votre email marketing. Une masse de texte ne donne pas envie de lire. Mettez-y des images mais veillez à ce qu’il reste responsive et ne soit pas trop lourd à charger.

La présence d’un CTA

Enfin, le but de votre email marketing est de diriger l’internaute vers votre landing page sur votre site. N’oubliez donc pas votre call-to-action (CTA). Il doit être visible et muni d’un texte concis : « Découvrez notre offre », « Profitez-en », etc.