Connaître les marges potentielles en dropshipping et savoir les calculer

En dropshipping, les marges sont très variables, il est important de les connaître afin d’estimer les profits réalisables sur ses ventes. Pour les calculer, il faut prendre en compte plusieurs paramètres :

  • coût d’achat d’un produit,
  • investissement en marketing,
  • temps personnel alloué à la plateforme

Mon article du jour a pour but de vous expliquer les étapes à suivre pour calculer vos marges en vente par dropshipping, et vous permettre par la même occasion d’être rentable.

gagner-argent-internet

Que représentent les marges en dropshipping ?

Très concrètement, une marge en dropshipping, ainsi que dans tous types de commerces d’ailleurs, représente la somme nette que l’on gagne lors de la vente d’un produit. Pour être rentable et que votre business soit viable, il faut bien évidemment que la marge par produit soit positive.

Pour illustrer cela, je vous propose un exemple simple : vous achetez un produit à 20 € HT, et le revendez 60 € HT.

  • Le produit a un coût de 20 euros hors taxes, la marge est par conséquent de 40 euros hors taxes.
  • Vous avez dû investir 10 euros en frais publicitaires pour vendre cet article. Il faut donc déduire cette somme de votre marge, ce qui la réduit à 30 euros.

Les 30 euros représentent la marge brute. Beaucoup d’e-commerçants stoppent leurs calculs à ce stade. Cependant, il y a, à mon sens, encore plusieurs autres valeurs qui peuvent influencer le montant de votre marge finale, à savoir :

  • Le temps personnel consacré au développement de votre site de e-commerce et à la promotion de votre business.
  • Le prix de l’abonnement auquel vous avez souscrit, si vous utilisez un CMS comme Shopify, par exemple, ainsi que le montant de l’investissement dans les modules complémentaires.
  • Le paiement de vos charges d’exploitation mensuelles (connexion internet, électricité, et loyer si vous travaillez dans un bureau).
  • Les impôts et charges similaires, surtout dans le cas des micro-entrepreneurs.
  • Le règlement des taxes douanières, ainsi que la couverture d’éventuels colis égarés ou détruit par les services de douanes pour raison x ou y.
  • Les frais de commission pris par la banque, ainsi que les éventuelles taxes liées aux différentes transactions d’achat auprès de vos fournisseurs.

formation-dropshipping-ecommerce

Je reprends l’exemple cité plus haut, avec vos 30 € de marge HT, sur la vente de 100 articles sur une période d’un mois.

Il faut compter en plus disons 100 € d’abonnement à votre CMS, en comptant aussi l’achat de quelques modules supplémentaires. Déduire 250 € en moyenne pour le loyer d’un local de travail, mais également 50 € de charges diverses. Cela fait un total de 400€ de frais additionnels.

En vendant 100 articles à 30€ de marge et avec des charges de 400 €, cela revient à dire que chaque article couvre 4 € de frais additionnels (400 € ÷ 100 articles) pour faire fonctionner votre business de vente en dropshipping.

Cela influence encore une fois la marge par article, qui passe donc de 30 € HT à 26 € HT.

Quelle est la marge moyenne lorsque l’on vend en dropshipping ?

Comme je le précisais au début de cet article, les marges moyennes réalisées avec de la vente en dropshipping peuvent énormément varier d’un produit et d’un e-commerçant à un autre, allant de 4 à 100 fois le coût d’achat. Pour que vous compreniez mieux, je vous donne quelques exemples :

  • Si on achète des posters décoratifs à 1 € et qu’on les revend à 19.90 €, on multiplie le prix de départ par presque 20.
  • Les montres sont aussi un bon exemple puisqu’on peut en trouver à des prix ridicules auprès de fournisseurs asiatiques (sur AliExpress par exemple) notamment, et les revendre à prêt de 100 fois leur prix de départ.
  • Enfin, si l’on prend l’exemple d’un Infuseur à thé en bambou (très tendance en ce moment), il est possible de les trouver chez un fournisseur au tarif de base de plus ou moins 10 € et de les revendre à deux ou trois fois leur prix de départ soit entre 20 et 30 €.

Pour pouvoir vendre, toute la subtilité est de proposer un produit à un tarif acceptable pour le client final, on parle de « prix psychologique ». A ce stade, la marge n’est plus le critère le plus important pour déterminer le tarif de revente d’un article, car au-delà d’une certaine limite, vos produits ne se vendront tout simplement plus.

Pour parler concrètement, la marge moyenne pratiquée en dropshipping est comprise dans une fourchette de 35 à 60 %.

Or, ceci reste une moyenne, et il faut véritablement réfléchir au cas pas cas et ne pas systématiquement s’y référer.

Revenons à notre exemple concret avec un article vendu à 60 €, acheté 20 € et donc avec une marge de 40€.

  • D’abord, il est important de réaliser un planning prévisionnel de dépenses, et effectuer un mois test, pour vérifier la viabilité de ce planning.
  • Si on imagine que l’on doit investir 10 € de budget pub pour qu’un client réalise un achat, alors on se dit automatiquement qu’il faut augmenter le prix de vente de 10 €. Ajouté aux 10 € de départ, nous sommes à 30 €.
  • On se dit ensuite que l’on doit miser sur 100 ventes pas mois, et donc, qu’on sera en mesure de se verser un salaire minimum. Je vais donc ajouter 15 € de plus à mon prix de vente pour obtenir mon revenu de 1 500 € désiré. On arrive donc à un produit de 45 €.
  • Puis, il faut rajouter les 4 € par article de frais d’exploitation de l’e-boutique en dropshipping. Le prix de vente est donc à ce stade à 49 €.
  • On prévoit enfin une marge de 30 % dédiée aux imprévus, ce qui nous donne un résultat de 15 € supplémentaires, et donc un prix de vente final à 64 €.

Ces calculs sont fastidieux, mais permettent néanmoins d’obtenir une marge moyenne rentable, couvrant tous vos frais, et qui permet de proposer ses produits à des prix acceptables par la clientèle.

dropshipping-ou-amazon

Conclusion :

Avec la vente en dropshipping, il n’y a pas vraiment de marge déterminée à appliquer à votre catalogue produit.

Elles doivent être calculées au cas par cas en fonction de l’ensemble des critères dont je vous ai parlé tout au long de cet article, afin de générer suffisamment de revenus pour faire de votre entreprise un commerce rentable et pérenne.